dessert

dessert [ desɛr ] n. m.
• 1539 aussi « action de desservir la table »; de 2. desservir
1Vx Dernier service d'un repas, comportant fromages, pâtisserie, fruits. « Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un œil » (Brillat-Savarin).
2Mod. Mets sucré, fruits, pâtisserie servis après le fromage (en France). Prendre un dessert, un fromage et un dessert. Fig. Fromage et dessert. Priver un enfant de dessert. Vin de dessert. Fourchette, assiette à dessert. Par ext. Moment de la fin du repas. Ils en sont au dessert. Venez après le dessert.

dessert nom masculin (de desservir 2) Dernière partie d'un repas. Mets sucrés qui le composent. Ce qui arrive à la fin de quelque chose, comme complément, agréable ou non. ● dessert (citations) nom masculin (de desservir 2) Anthelme Brillat-Savarin Belley 1755-Paris 1826 Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un œil. Physiologie du goûtdessert (homonymes) nom masculin (de desservir 2) desserre forme conjuguée du verbe desserrer desserrent forme conjuguée du verbe desserrer desserres forme conjuguée du verbe desserrer dessers forme conjuguée du verbe desservir dessert forme conjuguée du verbe desservir

dessert
n. m. Ce qu'on mange à la fin du repas (mets sucrés, fruits, etc.).
Par ext. Moment où le dessert est servi. Arriver au dessert.

⇒DESSERT, subst. masc.
A.— Mets ou ensemble de mets que l'on sert à la fin d'un repas : fromage, pâtisserie, fruit, entremets sucré, etc. Assiettes à/de dessert, friandises de dessert; apporter le dessert, avoir du, prendre un, priver de dessert. Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un œil (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 10). Le dessert parut, des fraises cueillies à l'instant, un fromage (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 173) :
1. J'étalai mes vivres sur la banquette, je découpai le poulet, je disposai élégamment les tranches de jambon sur un papier, puis j'arrangeai avec soin tout près de la jeune femme notre dessert : fraises, prunes, cerises, gâteaux et sucreries.
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Les Sœurs Rondoli, 1884, p. 1263.
2. Une servante étalait le dessert sur la table, les quiches aux « quetsches » dont le jus coulait parfumé, les gâteaux à la croûte dorée et craquante, les tartes aux pommes, larges comme des fonds de tonneau et dont la pâte avait un goût fin de cannelle.
MOSELLY, Terres lorraines, 1907, p. 42.
P. méton.
Vieilli, rare. Corbeille artistement travaillée dans laquelle sont servis les fruits du dessert. On lui propose [à un sculpteur] d'entreprendre (...) un dessert pour le duc d'Hérouville (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 203).
Usuel. Le moment du repas où est servi le dessert. Chanter au dessert :
3. Le soir, nous dînâmes chez le pharmacien en compagnie du notaire et du médecin. Le curé arriva au dessert.
ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 220.
B.— Au fig. Morceau de choix, complément agréable ou superflu. Quasi-synon. régal. Le dessert est la lecture (...) du voyage pornographique de Gautier (GONCOURT, Journal, 1857, p. 427). Le visage [d'une belle fille], c'est le dessert; le reste, c'est... le rôti (MAUPASSANT, Contes et nouv., t. 1, Nuit de Noël, 1882, p. 387).
P. ext. et par antiphrase. Une paire de gifles en sus et un crachat comme dessert! (FLAUB., Corresp., 1864, p. 154).
Rem. Comme le montrent plusieurs ex. supra, le fromage et les entremets sucrés qui autrefois constituaient des services distincts sont souvent servis comme partie intégrante ou même exclusive du dessert (cf. aussi Ac. 1932 : Manger une poire, du fromage à son dessert, pour dessert). On rencontre cependant couramment, notamment dans les menus de restaurant, l'opposition fromage ou dessert, ce dernier terme désignant alors les mets servis en fin de repas, à l'exclusion du fromage.
Prononc. et Orth. :[]. On rencontre également [] p. harmonis. vocalique ds LAND. 1834, LITTRÉ et, à titre de var., ds WARN. 1968 et ds DUB. qui donne cette prononc. en premier lieu. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Homon. : formes des verbes desserrer et desservir. Étymol. et Hist. 1393 desserte « dernier service du repas » (Ménagier, II, 107 ds T.-L.); 1549 la desserte, ou le dessert (EST.). Déverbal, formé sur le rad. de l'ind. prés., de desservir2 : v. aussi desserte2. Fréq. abs. littér. :734. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 697, b) 1 809; XXe s. : a) 1 625, b) 578. Bbg. ARICKX (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, p. 125.

dessert [desɛʀ] n. m.
ÉTYM. 1539, aussi « action de desservir la table »; desserte, 1393; de 2. desservir, à l'indic. présent.
1 Vx. Dernier service d'un repas, comportant fromages, pâtisserie, fruit. || Servir un entremets entre le rôti et le dessert.À dessert : servant pour le dessert. || Assiette, couteau à dessert. || Service à dessert.
Mod. Mets sucré, fruits, pâtisserie servis de nos jours après le fromage (notamment en France). || Prendre du café après le dessert. || Je prendrais de la glace comme dessert, au dessert. || Ce restaurant a d'excellents desserts.
1 Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un œil.
Brillat-Savarin, Physiologie du goût, t. I, Aphor., XIV.
2 (…) il l'embrassait à de certaines heures. C'était une habitude parmi les autres, et comme un dessert prévu d'avance, après la monotonie du dîner.
Flaubert, Mme Bovary, I, VII.
3 Le dessert était servi. Au milieu, il y avait un gâteau de Savoie, en forme de temple (…) Puis, à gauche, un morceau de fromage blanc nageait dans un plat creux tandis que, dans un autre plat, à droite, s'entassaient de grosses fraises meurtries dont le jus coulait.
Zola, l'Assommoir, t. I, VII, p. 284.
Loc. Enfant privé de dessert (par punition).Vin de dessert.
2 Le moment où l'on mange le dessert. || On en était au dessert quand il est arrivé. || Boire du champagne au dessert. || Il n'a cessé de parler depuis les hors-d'œuvre jusqu'au dessert.
3 Par métaphore (→ aussi la cit. 2, par compar.) ou fig. Morceau de choix, complément agréable. Régal. || Nous eûmes pour dessert un magnifique duo.Achèvement (déplaisant). || On le réprimanda et, pour dessert, on lui annonça la nouvelle de son renvoi. Couronnement, fin.
CONTR. Hors-d'œuvre, commencement. — Début, prélude.
COMP. Crème-dessert.
HOM. Desserre. — Formes des v. desserrer et desservir.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dessert — Des*sert , n. [F., fr. desservir to remove from table, to clear the table; pref. des (L. dis ) + servir to serve, to serve at table. See {Serve}.] A service of pastry, fruits, or sweetmeats, at the close of a feast or entertainment; pastry,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Dessert — Sn Nachtisch erw. stil. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. dessert m. (älter: desserte), zu frz. desservir abtragen , zu frz. servir aufwarten, dienen und de , dis , aus l. servīre dienen, Sklave sein , neben l. servus m. Diener, Sklave .… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • dessert — Dessert. s. m. Le fruit & tout ce qu on a accoustumé de servir à table avec le fruit. On avoit apporté le dessert, du dessert. un bon dessert. on estoit au dessert. nous n avons point de dessert. Il vieillit, & les gens polis disent, Le fruit …   Dictionnaire de l'Académie française

  • dessert — DESSERT. s. m. Le fruit et tout ce qu on a accoutumé de servir à table avec le fruit. On avoit apporté le dessert, du dessert, un bon dessert. On dit plus communément, Le fruit. [b]f♛/b] Un ancien proverbe dit, Entre Pâque et la Pentecoûte, le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Dessert — Dessert, Nachtisch; bei großen Mahlzeiten muß dieser auf das Reichste und Geschmackvollste geordnet und zubereitet sein. Er ist der Schmuck der Tafel, und besteht meistentheils aus Confitüren, Eis. Früchten und süßem Backwerk aller Art und jeder… …   Damen Conversations Lexikon

  • dessert — DESSERT: Regretter qu on n y chante plus. Les gens vertueux le méprisent : «Non ! non ! pas de pâtisseries ! Jamais de dessert !» …   Dictionnaire des idées reçues

  • dessert — c.1600, from M.Fr. dessert (mid 16c.) last course, lit. removal of what has been served, from desservir clear the table, lit. un serve, from des remove, undo (see DIS (Cf. dis )) + O.Fr. servir to serve (see SERVE (Cf. ser …   Etymology dictionary

  • Dessert — Dessert: Die Bezeichnung für »Nachtisch« wurde Mitte des 17. Jh.s aus frz. dessert, (älter:) desserte entlehnt. Das frz. Wort gehört zu desservir »die Speisen abtragen«, einer Gegenbildung mit dé... (lat. dis; vgl. ↑ dis..., ↑ Dis...) zu frz.… …   Das Herkunftswörterbuch

  • dessert — [n] sweet treat cake, candy, confection, cookie, frozen dessert, frozen treat, fruit, ice cream, last course, pastry, pie, pudding, sweet, sweet course, tart; concept 457 …   New thesaurus

  • Dessert — (fr., spr. Deffähr), was bei Mahlzeiten zu Ende derselben, mehr um den Geschmacksinn noch zu befriedigen, als zur eigentlichen Sättigung, auf die Tafel gesetzt u. genossen wird, es besteht solches aus Früchten (bes. feineren Obstarten),… …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.